C’est quoi le point G ?

Même aujourd’hui, le plaisir féminin fait encore l’objet de plusieurs mystères. Parmi ces interrogations, l’existence ou non du point G, est au centre des débats. Si certaines personnes attestent que ce mythe n’existe pas, la majorité des chercheurs s’accordent à dire qu’il est réel. Le point G, ou point de Gräfenberg, est une zone située dans le vagin, dont la stimulation provoque l’orgasme féminin. Pourquoi autant de mystères autour du point G, et qu’est-ce que c’est exactement ?

Le point G, qu’est-ce que c’est ?

La définition du point G a été faite en 1940, par le gynécologue allemand, Ernest Gräfenberg. Selon ce dernier, le point G serait une zone située à environ 3 cm de l’entrée du vagin. Il est possible de le localiser en introduisant un ou deux doigts dans l’orifice génital féminin, tout en les orientant vers le haut. La zone qui à la taille d’une pièce de monnaie, a une texture granuleuse. Cela s’explique par le fait qu’elle soit extrêmement vascularisée. C’est cette vascularisation qui provoque la sensibilité excessive du point G. Si peu de femmes ont connu des orgasmes vaginaux dans leur vie, cela peut s’expliquer par la méconnaissance de leurs corps.

Que provoque la stimulation du point G

La stimulation du point G provoque un orgasme vaginal. Contrairement à l’orgasme clitoridien, qui ne s’obtient pas la stimulation du clitoris, l’orgasme vaginal est plus profond, plus intense. Il est aussi plus difficile à atteindre. Il est possible de stimuler le point G en introduisant les doigts dans le vagin, et en massant doucement la zone. Mais il est aussi possible de le faire avec le pénis de son partenaire. Toutes les positions ne se valent pas pour une stimulation du point G. En effet, les positions dans lesquelles le pénis pointe vers le nombril de la femme sont les plus efficaces. Il peut s’agir par exemple de la levrette, ou du missionnaire avec oreiller sous le bassin. La stimulation du point G peut même provoquer une éjaculation féminine dans certains cas. Le plus important est de connaître son corps, afin de pouvoir guider son partenaire dans l’acte sexuel.

Comment stimuler le point G

Plus l’excitation est grande, plus le point G se gorge son sang, et plus il est perceptible au toucher. Les préliminaires prennent donc une grande importance afin de tout mettre en place pour l’orgasme. Le sextoy est aussi un moyen efficace pour la stimulation du point G. En effet, le design de ces appareils est étudié afin de maximiser le contact avec la zone en question. La plupart des femmes ont plus de facilité à atteindre l’orgasme par la stimulation du clitoris, mais certains chercheurs estiment que le point G et le clitoris sont liés. Une stimulation simultanée pourrait donc aider à atteindre l’extase.

Faut-il consulter un sexologue en couple ?
C’est quoi les préliminaires ?