L’apéro-pipe, c’est quoi ?

Il s’agit d’une nouvelle tendance candauliste, dont votre serviteur est un peu l’initiateur pour l’avoir dénommée ainsi il y a quelques années. Disons que je n’ai rien inventé, mais que j’ai donné un nom et un cadre à une situation qui se déroulait parfois.

L’apéro-pipe, le déroulement

Le couple reçoit chez lui un ami, ou un inconnu (venu pour une rencontre coquine, à priori), et tous s’installent dans le salon. La femme apporte les gâteaux apéro et l’hôte remplit des verres d’alcool à tous, pour détendre l’atmosphère. La position de la femme est un peu machiste, mais le côté soubrette va de paire avec ce fantasme de l’apéro-pipe. La femme qui reçoit chez elle est là pour satisfaire son invité, sous le regard complice de son mari.

Vous l’aurez compris, une fois l’ambiance détendue et les banalités échangées, la dame s’approche de l’invité, s’agenouille – ou s’assoit à ses côté sur le canapé -, et lui prodigue une fellation. Sous le regard de son mari ou petit-ami, qui profite de la vue tout en sirotant son verre, en fumant une cigarette ou même en discutant avec l’invité qui se fait sucer.
La fellation va à son terme, l’invité aura seulement pu caresser la tête et les seins de la dame. Un réel apéro-pipe ne va normalement pas plus loin et la femme reste habillée ou en lingerie. Il n’y a pas de pénétration.

L’intérêt de l’apéro-pipe ?

La principale différence avec du candaulisme pur et dur est le côté seulement préliminaire. L’apéro-pipe est une parfaite première étape pour un couple qui hésiterait à se lancer dans le candaulisme. La femme reste habillée ou du moins en lingerie, et elle n’est pas pénétrée. Pour certains hommes, qui redoutent de se laisser dépasser par la situation ou par leurs angoisses quand leur femme fera l’amour – ou même aura un orgasme – avec un autre, cet avant-goût est intéressant.

L’absence de baiser sur la bouche peut également séduire. Si certains couples ont très envie de voir la femme embrasser langoureusement un autre homme, pour d’autres cette grande intimité presque amoureuse est l’élément qui fait peur. Embrasser est en effet, à bien des égards, plus intime qu’une pénétration sauvage. Et il est difficile d’éluder le baiser lors d’une pénétration dans un lit, la chose ne va pas de soi. Alors que pendant l’apéro-pipe, il n’est logiquement pas question de s’embrasser sur la bouche, sauf si la femme et l’invité en ressentent l’envie, bien sûr.

Le visuel est également très excitant. Il y a un côté voyeur et l’homme du couple appréciera de voir sa femme sucer ce nouveau sexe, sous un angle un peu éloigné. Le receveur de la fellation adorera lui aussi être sucé devant le mari de celle qui s’exécute, et la femme sera vraisemblablement très excitée. Elle n’aura pas d’orgasme, mais elle peut mouiller abondamment en donnant ainsi du plaisir à ce nouvel homme tout en étant observée par le sien. Pour elle aussi, cette première étape peut s’avérer très agréable et rassurante pour la suite.

La convivialité de l’apéro-pipe séduit de plus en plus de candaulistes amateurs car il engage moins qu’une pénétration dans un lit. Il s’avère parfait pour les couples ensemble depuis très longtemps n’ayant rien tenté d’autre, pour les hommes dominateurs aussi aimant garder les choses en main ou simplement les fans de fellations.

Partagez l’article s’il vous a intéressé.

Pour des questions personnalisées sur le candaulisme, la fellation ou la sexualité, vous pouvez ajouter gratuitement le coach du sexe sur snapchat à lecoach07