Que faire en cas d’infection urinaire récurrente ?

infection urinaire

Publié le : 19 juillet 20216 mins de lecture

Les femmes souffrent régulièrement de cystite ou infection urinaire basse. Mais elles ne doivent pas se résigner, car il existe des solutions afin de prévenir les récidives. La fréquence des infections urinaires dépend, en effet, du sexe et de l’âge. Les femmes sont plus sensibles que les hommes, car leur urètre est plus court que celui des hommes et il est plus facile pour les bactéries de pénétrer dans la vessie. Mais les hommes ayant des problèmes de prostate sont plus à risque. Quant aux enfants, ils sont rarement touchés.

C’est quoi exactement une infection urinaire récurrente ?

Par définition, l’infection des voies urinaires, également appelée « cystite », est une infection qui affecte une ou plusieurs parties du système urinaire : l’urètre, les reins, la vessie, les uretères, et la vessie. Les reins assurent, par exemple, la filtration du sang. Ils aident à éliminer les déchets et jouent un rôle important dans la régulation de la pression artérielle et des liquides corporels. Tandis que les uretères sont des petits tubes permettant à l’urine de pénétrer dans la vessie par les reins. Pour la vessie, elle agit comme un réservoir d’urine. Quant à l’urètre, il conduit l’urine de la vessie vers l’extérieur du corps. Elle se manifeste par la présence d’une douleur ou une sensation de brûlure lors de l’émission de l’urine ou de la miction. La personne qui a une infection urinaire peut avoir également de la fièvre et des douleurs abdominales. Une infection urinaire à répétition est quand l’infection urinaire survient 3 fois pendant 1 an ou 2 infections en 6 mois. Pour plus d’informations, cliquez sur ce lien.

Quelles sont les causes de l’infection urinaire ?

En général, l’urine est stérile. Elle contient, en réalité, 96% d’eau, de composés organiques, et de sel, mais aucun micro-organisme. Le système urinaire a une variété de mesures de défense contre les infections :

  • L’urine draine les bactéries, ce qui les rend plus difficiles à remonter vers les reins et la vessie
  • L’acidité de l’urine (pH inférieur à 5,5) empêche la croissance des bactéries
  • La surface de l’urètre est très lisse, ce qui rend difficile les bactéries de remonter
  • La forme de la vessie et des uretères empêche le reflux de l’urine vers les reins
  • Le système immunitaire combat généralement l’infection
  • La paroi de la vessie contient des substances antibactériennes et des cellules immunitaires
  • Chez les hommes, les sécrétions prostatiques contiennent des substances qui ralentissent la croissance des bactéries dans l’urètre.

Cependant, en cas d’infection urinaire, les bactéries parviennent à « coloniser » le système urinaire. Après, l’urine est contaminée. Pour confirmer une infection urinaire à répétition, le médecin va effectuer un diagnostic en vérifiant l’urine pour la présence de bactéries. En raison de l’insuffisance d’eau potable, la contamination bactérienne est généralement plus facile.

Quels sont les symptômes de l’infection urinaire ?

Il existe des symptômes les plus communs en cas d’infection urinaire récurrente : brûlures ou douleur en urinant, fréquence anormale élevée de miction dans la journée, Le sentiment constant d’avoir besoin d’uriner, pesanteur dans le bas-ventre, parfois de sang dans l’urine. Sachant qu’une personne ayant une simple cystite n’a pas de fièvre. Dans le cas d’une infection des reins, la personne souffrant d’infection urinaire peut avoir de la fièvre élevée, des frissons, des douleurs intenses dans l’abdomen ou dans le bas du dos ou aux organes sexuels, une altération de l’état général, des vomissements. Des symptômes de cystite (envies fréquentes d’uriner, brûlures) peuvent être présents ou non. Chez les enfants, les infections urinaires peuvent être plus atypiques. Parfois, l’infection urinaire à répétition peut provoquer de la fièvre sans aucun autre symptôme. Les douleurs à l’estomac et l’énurésie nocturne (pipi au lit) peuvent également être des signes d’une infection des voies urinaires. Chez les jeunes enfants, la sensation de brûlure au moment d’uriner peut se manifester par un gémissement ou des pleurs au moment d’uriner.

Quelles solutions en cas d’infections urinaires ?

Les infections bactériennes des voies urinaires se traitent facilement et rapidement avec des antibiotiques. Pour les cas causés par la bactérie, le médecin va prescrire quelques antibiotiques. Parmi eux, il va utiliser de l’amoxicilline, ou de la nitrofurantoïne, du triméthoprime. Une fois traités, les symptômes disparaissent généralement en 24 à 48 heures, parfois moins. Toutefois, il est important que le délai de prescription soit respecté à la lettre concernant l’infection urinaire traitement. Si l’antibiotique que le médecin a prescrit n’est pas efficace après 48 heures, il pourra vous en proposer un autre. Pour aider à éliminer les bactéries, il est également nécessaire de boire plus que d’habitude pendant le traitement. Les personnes qui ressentent une pression dans le bas-ventre ou une douleur peuvent être soulagées en prenant des analgésiques. Vous pouvez également placer une compresse chaude sur l’abdomen.

Pourquoi choisir une Love Room pour une escapade romantique en Pays de la Loire ?
Contraception : comment faire son choix ?

Plan du site