Contraception : comment faire son choix ?

La contraception regroupe l’ensemble des agents-dispositifs-méthodes-procédures visant à empêcher la grossesse et se protéger contre les éventuelles infections sexuellement transmissibles lors d’un rapport sexuel. En effet, il existe différents paramètres à bien considérer au préalable avant de s’assurer celui ou celle qui correspond à sa sexualité.

Comprendre au préalable les différents types de contraception

Pour harmoniser sa vie sexuelle et se protéger contre l’IST ou SIDA ou gonorrhée ou voire même la grossesse imprévue, le couple doit bien distinguer les 2 principaux types de contraceptifs : les méthodes contraceptives féminines et les méthodes contraceptives masculines.

En premier lieu, principaux contraceptifs féminins existants sont : la contraception hormonale (implant, injection, patch, pilule et oestro-progestative, pilule du lendemain, stérilet, etc.), la contraception mécanique (anneau vaginal, cape, diaphragme, préservatif, stérilet au cuivre, etc.) et la contraception naturelle (technique Billings, technique symptothermique, technique des temperatures, etc.). En second lieu, les méthodes contraceptives masculines peuvent comprendre : le coitus interuptus, la cryptorchidie artificielle, la méthode hormonale ou thermique, le préservatif masculin, la spermatogenèse, le traitement hormonal et la vasectomie.

En dernier lieu, les contraceptifs masculins peuvent comprendre : le coitus interuptus, la cryptorchidie artificielle, la méthode hormonale ou thermique, le préservatif masculin, la spermatogenèse, le traitement hormonal et la vasectomie. En effet, la cryptorchidie artificielle se caractérise par une remontée du testicule via le port d’un dispositif. En revanche, la spermatogenèse requiert une température naturelle de 35 °C sur la fertilité masculine. Le préservatif masculin (en latex ou en polyuréthane) est à couvrir le pénis pour limiter la circulation du sperme vers le vagin.

Le coitus interruptus ou retrait est une pratique très facile. En effet, il suffit juste de retirer au préalable le pénis du vagin avant éjaculation. Le traitement hormonal consiste à administrer la testostérone liée à la progestérone pour nuire la fertilité masculine. Le spermicide intra-urétral est de nature intravaginale. La vasectomie est une technique de stérilisation masculine nécessitant une intervention chirurgicale pour ligaturer les canaux différents et limiter les spermes de s’associer au liquide spermatique. Pour en savoir davantage, veuillez suivre ce lien professionnel adulte-sexy.com

Caractéristiques des méthodes contraceptives

En premier lieu, la contraception joue un rôle prévention contre les infections sexuellement transmissibles (gonorrhée ou SIDA) et un effet contraceptif (contre la grossesse non souhaitée). En France, ce sont les méthodes contraceptives en utilisation courante (intra-utérin, pilule, préservatif masculin, retrait, spermicide unilatéral, etc.) qui sont jugées très ou modérément efficaces.

Toutefois, pour une utilisation correcte, vous pouvez aussi opter pour : l’aménorrhée lactationnelle, la cape cervicale, le diaphragme, les médicaments (en anneau vaginal ou en injection ou en pilule ou en timbre) et la stérilisation. En second lieu, les contraceptifs féminins ou masculins existants sont utilisés par voie hormonale par voie mécanique ou voire même par voie naturelle. Pour les modèles féminins, il est également possible de procéder à des dispositifs a action locale (au niveau de l’utérus ou au niveau du vagin) ou par voie générale ou par voie chirurgicale ou en observant le cycle en utilisant des médicaments ou progestatif ou voire même du dispositif intra-utérin au cuivre, etc.

Conseil pour faire le bon choix de sa contraception

De prime abord, vous devez demander l’avis d’un professionnel de santé avant de les acheter en boutique pharmaceutique en ligne ou physique. Ensuite, veuillez également verifier la qualité des produits, la date de péremption, les modes d’utilisation (correcte ou courante) et le mode de contraception. Puis, veuillez respecter les contre-indications, les effets secondaires, le suivi régulier du gynécologue, les modes d’action (générale ou locale) ainsi que l’âge du patient(e) ou couple qui l’utilise. Assurez-vous de bien choisir la contraception en fonction de la sexualité (masculine ou féminine et hétérosexuelle ou homosexuelle ou bisexuelle). Aussi, vous devez comprendre au préalable les principaux types de contraceptifs (chimique, chirurgical, mécanique, naturel, etc.) existants et ses caractéristiques.

En France, ce sont les méthodes contraceptives en utilisation courante (intra-utérin, pilule, préservatif masculin, retrait, spermicide unilatéral, etc.) qui sont jugées très ou modérément efficaces. Toutefois, pour une utilisation correcte, vous pouvez aussi opter pour : l’aménorrhée lactationnelle, la cape cervicale, le diaphragme, les médicaments (en anneau vaginal ou en injection ou en pilule ou en timbre) et la stérilisation, etc.

Comment prendre plus de plaisir au lit ?
Casser la routine et surprendre sa femme avec une nuit d’amour mémorable